Livres : la FNAC veut l'union sacrée contre Amazon

E: redacteur@lamachineaecrire.net | T: 06.79.23.78.38

journal en ligne

Livres : la FNAC veut l’union sacrée contre Amazon

La FNAC a quelque peu raté le virage de la vente sur internet ! Ou du moins, le groupe s’y est jeté à corps perdu, oubliant ce qu’il était, quels étaient ses forces, son histoire. Maintenant que la FNAC s’aperçoit qu’elle a dores et déjà perdu la guerre face à Amazon, elle aimerait bien que des règles permettent de changer la donne…

A croire que l’industrie du livre (édition et distribution) n’a pas pris la mesure de la révolution des nouveaux usages qui se joue avec l’avènement d’internet sur les smartphones et les tablettes numériques. Encore une fois, les acteurs du vieux monde souhaiteraient empêcher les acteurs du nouveau de prendre leur place de leader sur le marché : le PDG de la FNAC, Alexandre Bompard souhaite empêcher qu’un pure player, en l’occurrence Amazon dont il prétend que le livre n’est qu’un produit d’appel, ne devienne un acteur hégémonique du marché !

Il aurait mieux valu que la FNAC tente autre chose que de copier les habitudes des supermarchés pour défendre le livre ! Je ne sais pas, faire du site un magazine culturel avec de véritables critiques de livres, disques, dvd, autre chose que les sempiternels « avis des clients » pour enrichir leur offre et donner du ses à leur présence sur le net. Un article paru dans Neomag « Presse papier et magasins : même déclin mêmes espoirs ? » fait le parallèle entre la distribution et la presse écrite face à l’avènement d’internet.

Si vous avez déjà investit dans une tablette ou une liseuse Kobo, Kindle ou autres, pensez-vous que vous allez définitivement tourner le dos aux librairies physiques ? N’hésitez pas à commenter pour apporter votre point de vue.

Similar Posts:

Leave a Reply

UA-18298797-1